Archives de catégorie : Histoire

Péruviens et Français entre la Rebellion de Tacna et la Grande Guerre : qu’apportent les témoignages bilatéraux ?

Independencia del Peru y Francia
Colloque Independance du Pérou et diplomatie française

Colloque international  accueillie par la Bibliothèque Nationale du Pérou  –  Jeudi 9 novembre à partir de 9h.

Programme – Programa

Le mouvement de récupération de l’histoire des luttes d’indépendance du Pérou a permis d’analyser récemment l’importance d’ événements définis comme des révoltes et des conspirations. C’est dans cette démarche interprétative que se situe le colloque international organisé dans le cadre du projet IUF « Ecritures migrantes et représentations réciproques France/Amérique latine » porté par Isabelle Tauzin-Castellanos, afin de proposer une mise  en perspective de l’histoire du Pérou et de  l’histoire européenne,  en revenant sur le rôle des héros de l’Indépendance et sur l’invisibilité de nombreux patriotes issus du peuple. La présence de la France dans le Pacifique Sud au XVIIIe siècle et la participation des émissaires napoléoniens seront les premières thématiques développées au cours de la rencontre scientifique.

Devenus commerçants, agriculteurs ou propriétaires de mines, les émigrés français ont soutenu la Confédération Péruano-bolivienne. La défaite du président Santa Cruz a entraîné le retour en France du plus grand nombre. Peu après, les propriétés fertilisantes du guano ayant été attestées par des chimistes anglais, ce fut la naissance d’une activité économique lucrative pour les migrants qui étaient restés. Le Pérou présidée par le général Ramón Castilla redevenait le mythique Eldorado. C’est dans ce contexte qu’Auguste Dreyfus, recruté comme modeste employé, connut une ascension fulgurante grâce au monopole sur les nitrates accordé par le ministre des Finances, Nicolas de Piérola.

Les progrès des moyens de transport parallèlement ont augmenté les déplacements entre l’Europe et l’Amérique. La colonie péruvienne en France et la colonie française au Pérou ont échangé leurs expériences de l’extranéité, en marge de la réalité vécue par l’immense majorité des deux populations, autrement dit l’exploitation indienne et la misère des paysans et mineurs français.

La guerre du Pacifique a été un cataclysme  pour le Pérou. Après 1883, la tâche laborieuse de la reconstruction a coïncidé avec la renaissance de la vie artistique. Le séjour de l’actrice Sarah Bernhardt a signifié la réinsertion  du Pérou dans les circuits internationaux de la culture.

La République Aristocratique — dénomination flatteuse qui révèle une part de subjectivité dans la construction historique — vit le renforcement de la coopération française avec l’arrivée de la Mission Clément requise pour moderniser l’armée péruvienne à l’aube du XXe siècle.

Cependant, les témoignages bilatéraux  des Français sur la société péruvienne et des Péruviens sur la société française s’avèrent des sources de recherche difficilement accessibles du fait des difficultés propres à l’exercice de la traduction dans l’autre langue, et du fait de la dissémination des documents publics ou privés. Malgré ces obstacles, le colloque international d’histoire de la guerre d’indépendance à la guerre européenne permettra de rapprocher deux approches nationales et sera une étape singulière dans la construction de l’histoire du Bicentenaire du Pérou.

Partenariats : Université Bordeaux Montaigne- Institut Universitaire de France – Délégation à la coopération régionale française  Amérique du Sud.  Ambassade de France au Pérou- 

 

 

L’Amérique latine : continent de la diversité culturelle

Jeudi 12 octobre, 14h – 17h, amphi Cirot, Université Bordeaux Montaigne: jour  de l’Hispanité  et  de  la Diversité Culturelle

L’objectif est de présenter au cours des 3 heures  prévues pour la Fête de la Science 3 contenus différents en sciences humaines et sociales

histoire de l’émigration

histoire des peuples indigènes

le medium artistique et pédagogique du carnet de voyage.

Il s’agit de provoquer des recherches sur les représentations réciproques, le quotidien des émigrants dans leur périple en Amérique latine , le quotidien des populations autochtones depuis la première décolonisation (indépendances latino-américaines).

Itinéraires et étapes en Amérique latine

2015 Histoire des itinéraires et des étapes en Amérique latine XVIe-XXe siècle, Bordeaux, Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 251 pages.

Sommaire et bon de commande

Du relais de poste à l’hôtel, la topographie des haltes et des étapes a évolué au cours des siècles, avec la modernisation des moyens de transport, l’arrivée du chemin de fer et les progrès de la navigation. Est-il possible de construire l’histoire de ces territoires du quotidien, ces non-lieux à l’opposé de l’apparat du pouvoir politique?

Proposer une géohistoire des havres précaires où le voyageur s’arrêtait quelques heures avant de reprendre son chemin, intéressé par son but et ignorant les noms des villes-étapes, tel est l’objet du présent ouvrage organisé en suivant la chronologie du XVIe au XXe siècle et par aire géographique, de Cuba au Chili, sans oublier le Mexique, le Pérou et l’Argentine.  Sur les traces des premiers colons, des explorateurs naturalistes et des touristes amateurs de trekking, le lecteur découvrira une histoire inattendue de l’aménagement des territoires latino-américains et de la sociabilité avant l’avènement des échanges virtuels.

 

Congrès international des péruvianistes

Appel à communication ouvert jusqu’au 15 novembre 2017

Le neuvième Congrès International des Péruvianistes aura lieu les 21, 22 et 23 novembre 2018 à l’Université  Bordeaux Montaigne dans le cadre des activités de l’Equipe d’Accueil AMERIBER EA 3656 (appel en ligne sur le site web).

Les congrès précédents ont eu lieu à l’université d’Ottawa (2017), Poitiers (2015), Georgetown (2013), Tufts (2011), Santiago du Chili (2009), Nagoya (2005), Séville (2004), le premier congrès en 1999 à l’université de Harvard.

Le  congrès de Bordeaux  aura une double orientation: Pérou colonial et Pérou républicain. D’une part, ce sera un hommage au péruvianiste Bernard Lavallé, professeur durant plus de vingt-cinq ans à l’université de Bordeaux 3, puis à l’université de Paris Sorbonne Nouvelle. L’autre axe fédérateur du neuvième Congrès sera l’œuvre de Manuel Gonzalez Prada, à l’occasion du centenaire de la mort de l’idéologue et poète survenue à Lima en 1918,  lorsqu’il était directeur de la Bibliothèque Nationale du Pérou, Gonzalez Prada étant d’une stature historique comparable à Victor Hugo pour sa production .

La manifestation de Bordeaux s’inscrira dans un cycle de manifestations et d’expositions avec la Bibliothèque Nationale du Pérou et l’Académie Péruvienne.