Archives de catégorie : Appel à communication

Les représentations du Pérou et le bicentenaire de l’Indépendance (1821-2021)

Appel à communication  ouvert jusqu’au 15 mars 2021. PDF accessible ici.

Colloque du Bicentenaire de l’Indépendance du Pérou –  Bordeaux 2021.  Lieux: Musée d’Aquitaine et Université Bordeaux Montaigne. 12 et 13 novembre 2021.

Le Pérou est entré dans les célébrations de son bicentenaire, voici déjà une dizaine d’années, avec la formule « Rumbo al Bicentenario /En route vers le Bicentenaire ». 2021 est arrivé et rien ne se déroule comme prévu ; la plus grande incertitude règne. Après 1921, qui vit la célébration du Centenaire dans un contexte de bouleversement, l’année de la proclamation de l’indépendance est là, avec en ligne de mire la célébration traditionnellement fixée au 28 juillet comme nouvelle ère et temps d’investiture présidentielle. Au cours des années 1821-1824, la lutte pour l’indépendance s’était prolongée avec des périodes d’affrontement, de famines, des ralliements et des trahisons, jusqu’à la victoire d’Ayacucho le 9 décembre 1824 et la signature de la capitulation par les officiers de Ferdinand VII.

Le colloque organisé à Bordeaux, au Musée d’Aquitaine et à l’Université Bordeaux Montaigne, les 12 et 13 novembre, vise à explorer et faire connaître des représentations des deux siècles d’histoire politique et sociale du Pérou, l’iconographie des libertadors et des patriotes anonymes, l’histoire des premières décennies de vie indépendante, l’imaginaire péruvien du côté français, le discours dans la presse locale et nationale à l’occasion des conflits, les relations diplomatiques, les rêves d’aventure et d’émigration suscités par le Pérou à partir de l’indépendance et tout au long des XIXe et XXe siècles.

Communiquer sur des œuvres inconnues en France dans les domaines de la peinture et du cinéma représentant les trois visages du Pérou (Amazonie, Andes, Pacifique), du livre de jeunesse (Jules Verne), l’album graphique (Louise et Madeleine Truel), la bande dessinée et l’opéra (La Périchole) tissant des liens entre les cultures péruvienne et française, l’iconographie oubliée dans les archives publiques ou chez des particuliers, sur la réclame de produits d’hier ou d’aujourd’hui en relation avec le Pérou (or et argent, café et guano, caoutchouc et coca…), les multiples représentations et les transferts culturels,  les peintres péruviens formés en France (Francisco Laso, Ignacio Merino, Julia Codesido…) et les artistes français passés au Pérou au cours du XIXe siècle (Monvoisin, Gauguin), sans oublier les souvenirs rapportés en ce premier siècle d’indépendance par les voyageurs,  aquarelles,  cartes postales, cartes de visite, photographies, atlas et autres guides et céramiques … tels sont les signes dont la présentation sera  attendue à l’occasion du colloque de Bordeaux des 12 et 13 novembre 2021, pour dépasser et décrypter les clichés, dans la ville-port d’où Flora Tristan partit en 1833 pour Arequipa et Lima,  et revint épuisée par son tour de France, exhaler un dernier soupir, le 14 novembre 1844, dix ans après avoir écrit un essai intitulé Nécessité de faire bon accueil aux femmes étrangères, empreint de l’expérience d’être femme, métisse, Autre dans une Europe éloignée de l’idéal de la Révolution Française.

Les propositions de communication sont attendues jusqu’au 15 mars 2021 auprès d’Isabelle Tauzin-Castellanos, professeure des universités, Université Bordeaux Montaigne – Institut Universitaire de France, Ameriber EA3656

Isabelle.tauzin[at]u-bordeaux-montaigne.fr

Les auteurs dont les propositions auront été retenues seront informés avant le 1er mai 2021.

Format des propositions:

Nom – Prénom

Institution – Adresse électronique

Titre

Résumé (5 à 10 l, incluant la présentation du corpus étudié) –  Cv bref (5-10 l.).

 

Migrations et indépendances Deux siècles de témoignages et de représentations entre le Mexique, l’Amérique centrale, l’Espagne et la France, 1820-2020

Soumission des propositions de communication jusqu’au 15 décembre 2019

à l’adresse électronique : emila[at]u-bordeaux-montaigne.fr

Colloque international Bordeaux, 1-3 juillet 2020 

Appel à communication  en espagnol. Convocatoria
Appel version française. PDF

Tout au long de son histoire et en particulier au XIXe siècle, la ville de Bordeaux a été le point de départ de milliers d’émigrants vers l’Amérique latine. Dans le sens contraire, à partir du Mexique, commerçants, financiers, diplomates et étudiants, artistes et écrivains ont voyagé puis laissé des traces, des textes et des images diverses sur l’expérience vécue dans le pays d’accueil, l’expérience de l’identité étrangère, la xénophobie ou l’extranéité.  

Les pistes de recherche du colloque international Migrations et indépendances : deux siècles de témoignages et de représentations entre le Mexique, l’Amérique centrale, l’Espagne et la France, 1820-2020 organisé début juillet 2020, à l’université Bordeaux Montaigne, portera sur les parcours migratoires, les expériences de voyage et les séjours entre le Mexique et l’Amérique centrale et d’autre part, l’Espagne ou la France, tout au long des deux siècles depuis les indépendances jusqu’à nos jours.

Des résumés pourront aussi être proposés sur l’histoire des politiques migratoires mises en œuvre depuis le XIXe siècle, l’installation des Espagnols Américains à Bordeaux et dans le sud-ouest de la France à la fin de la Guerre d’Indépendance (1810-1821) , les projets de colonisation régionale et les migrations spontanées vers le Mexique et l’Amérique centrale, l’exil européen pendant la révolution mexicaine, ainsi que la fascination des intellectuels et artistes européens pour le Mexique dans l’entre-deux-guerres. Ces axes thématiques ont pour but d’inverser le regard et d’explorer la vision partagée par les voyageurs mexicains et centraméricains sur l’autre monde, la France et l’Espagne, pays visités par d’innombrables personnalités politiques et intellectuelles, ainsi que par des témoins anonymes depuis deux cents ans. 

Les contributeurs s’efforceront de déchiffrer les ego-documents sans exclure les publications dans la presse sur ces deux mondes si mal définis par les étiquettes de  “Vieux Monde” et “Nouveau Monde”. Des propositions consacrées aux productions littéraires ou artistiques inspirées par les migrations plus récentes et présentées sont aussi attendues sur le renouvellement du canon littéraire, la représentation multiculturelle ou la transcription de la diglossie entre les deux espaces francophones et hispanophones, pour contribuer à partir de la sociolinguistique et la sémiotique à la réflexion sur les circulations humaines qui inspirent la littérature et les arts depuis les plus anciennes mythologies mexicaine et centroaméricaine.

La participation d’historiens et de littéraires, de géographes et de linguistes, d’anthropologues et d’historiens de l’art, travaillant à partir des témoignages mexicains et centraméricains sur les voyages et les migrations, les exils et les séjours européens est attendue. Les correspondances, les journaux de bord, les écrits intimes ou publics seront les principales sources explorées comme expressions d’expériences individuelles et collectives transatlantiques entre le Mexique, l’Amérique centrale et l’Europe.

Le colloque international s’inscrit dans le cadre des projets portés par Isabelle Tauzin-Castellanos, pour la Région Nouvelle-Aquitaine : EMILA Écritures migrantes latino-américaines : Histoire et traces de/vers la Nouvelle Aquitaine (projet Région) et pour l’Institut Universitaire de France: Transferts culturels entre l’Amérique latine et la France des Indépendances hispano-américaines aux Arts indigénistes.

En juillet 2016, le colloque international de littérature latino-américaine consacré à 15 ans de littérature migrante, itinérante et exilée entre l’Amérique latine et l’Europe (2000-2015) a eu lieu à l’université Bordeaux Montaigne. Les actes du congrès ont été publiés en collaboration avec Efrén Ortiz Domínguez, professeur de littérature mexicaine de la Universidad Veracruzana.  En juin 2019, l’Institut Mora a organisé à Mexico le colloque international “Perspectives mexicaines sur la France et les Etats-Unis” à l’initiative conjointe d’Ana Rosa Suarez Argüello, de l’Institut Mora et Isabelle Tauzin-Castellanos (IUF-Bordeaux Montaigne).  Entre 2015 et 2018, l’historien Ronald Soto Quirós (Université de Bordeaux) a organisé trois colloques internationaux consacrés à l’histoire des voyages, des migrations et des inégalités ethno-raciales en Amérique Centrale et au Mexique, dans le cadre du groupe de Recherches Américanistes de l’Équipe d’Accueil des hispanistes et américanistes Ameriber.   

Compte tenu du succès et de la dynamique de ces rencontres qui ont rassemblé historiens, historiens de l’art et chercheurs en littérature, les organisateurs du colloque Migrations et Indépendances: Deux siècles de témoignages et de représentations entre le Mexique, l’Amérique centrale, l’Espagne et la France, 1820-2020 invitent la communauté universitaire internationale à contribuer aux travaux scientifiques pour configurer un réseau scientifique transatlantique à l’occasion du colloque international latino-américain de Bordeaux qui aura lieu les 1er, 2 et 3 juillet 2020, à l’université Bordeaux Montaigne.  

Les résumés seront reçus au format Word  (une page),

  • avec le titre de la communication,
  • l’adresse électronique du chercheur qui soumet le résumé,
  • le résumé de 10 à 15 lignes
  • la bibliographie relative au sujet proposé
  • le curriculum vitae de la même longueur.

Les travaux proposés doivent être inédits.

Les propositions seront envoyées jusqu’au 15 décembre 2019

à l’adresse électronique : emila@u-bordeaux-montaigne.fr

avec l’en-tête : soumission colloque Bordeaux 2020.

Les réponses seront transmises avant le 31 janvier 2020.

Les frais de déplacement seront pris en charge par les conférenciers.

Les frais d’inscription (40 euros) couvriront le programme et les repas pendant le congrès. 

 

Comité scientifique

Isabelle Tauzin-Castellanos (Ameriber, Université Bordeaux Montaigne)

Óscar Álvarez Gila (Gr. País Vasco, Europa y América…, Universidad del País Vasco)

Efrén Ortiz Domínguez (Universidad Veracruzana)

Cécile Quintana (Crla, Université de Poitiers)

Ronald Soto-Quiros  (Ameriber, Université de Bordeaux)

Ana Rosa Suárez Argüello (Instituto Mora)

Miradas mexicanas sobre Francia y Estados Unidos (1821-1950)

¿Qué revelan sobre Ellos y Nosotros los epistolarios, diarios y otros documentos olvidados? Coloquio internacional México, Insti

tuto Mora, 3-5 de junio 2019.

Programa-Coloquio.pdf

El Instituto Mora y la Université Bordeaux Montaigne invitan los días 3, 4 y 5 de junio del 2019 a invertir la mirada para tratar de la Coloquio InstitutoMoraUniversiteBordeauxMontaignevisión compartida por viajeros mexicanos sobre el otro mundo, Francia y Estados Unidos, países visitados por innumerables figuras políticas e intelectuales, además de por testigos anónimos, desde la Independencia de México hasta mediados del siglo XX. Se tratará de descifrar aquellos testimonios mexicanos de naturaleza privada e íntima (epistolarios, memorias, diarios…) sin excluir las crónicas y documentos publicados en la prensa sobre los mundos francés y estadounidense entre 1821 y 1950.

 ¿Cómo transcribieron su visión del Otro, francés o estadounidense, aquellos viajeros, turistas cosmopolitas, exiliados políticos, artistas en ciernes,  diplomáticos …, entre los cuales puede incluirse  a Melchor Ocampo, José María Luis Mora, Ignacio M. Altamirano, Manuel Payno, José Juan Tablada y para el siglo XX a muchos otros más?

La Francia que visitan o en la que se instalan: ¿ya es el paraíso de la gastronomía? ¿el templo de las fragancias?, ¿el  centro del arte y la cultura?, o ¿son éstos tópicos construidos en distintos momentos? ¿Qué escriben los viajeros mexicanos sobre las prácticas religiosas y educativas, las tradiciones y usos ajenos que observan en los Estados Unidos y en Francia, la admirable modernidad? ¿Qué memorizan sobre las vivencias femeninas y las rutinas callejeras? ¿Qué les llama la atención hasta llegar a apuntar alguna huella en forma escrita o iconográfica?

El proyecto del Coloquio “Miradas mexicanas…” no es exaltar realidades alejadas de México sino descifrar las memorias, diarios y epistolarios orientando la lectura desde lo foráneo hacia la realidad nacional a partir del testimonio de las vivencias en el exterior con  las que a lo largo de los siglos XIX y XX, los grupos políticos y económicos dominantes han querido identificarse.

El evento es convocado por el Instituto Mora y la Université Bordeaux Montaigne desde el 15 de septiembre de este año, a fin de reunir a los académicos  interesados por la historia social y cultural contemporánea con motivo del Coloquio internacional: “Miradas mexicanas sobre Francia y Estados Unidos (1821-1950): ¿Qué revelan sobre Ellos y Nosotros los epistolarios, diarios y otros documentos olvidados?”, previsto los días lunes 3 y martes 4 de junio de 2019.

Los interesados enviarán sus propuestas con el título, un resumen del contenido  y y otro curricular a ambas coordinadoras:

Dra. Ana Rosa Suárez Argüello, Instituo Mora:

Dra. Isabelle Tauzin, Université Bordeaux Montaigne:

Ejes de las propuestas:

Epistolarios, diarios, crónicas, viajes, migraciones, exilios, transferencias culturales, independencia, porfiriato, revolución mexicana, cardenismo, vida cotidiana, mentalidades, representaciones, interculturalidad.