Archives de catégorie : Colloques

Regards du Mexique sur la France et les Etats-Unis, 1821-1950

Ce que la correspondance, les journaux intimes et les autres documents du for intérieur, les chroniques et la presse  révèlent sur les autres et sur soi.

Colloque International coorganisé par Ana Rosa Suarez Argüello, Instituto Mora – México et Isabelle Tauzin-Castellanos Université Bordeaux Montaigne/Projet IUF  – lundi 3, mardi 4 et mercredi 5 juin 2019.

Lieu: Instituto Mora – Ciudad de México

Programa-Coloquio.pdf

Miradas Mexicanas sobre Francia y Estados Unidos

Entrada libre con credencial vigente – Contacto  : cruiz[at]institutomora.edu.mx

Con motivo del coloquio internacional en Ciudad de México ,  se trata de invertir la mirada para tratar de la visión compartida por viajeros mexicanos sobre el otro mundo, Francia y Estados Unidos, países visitados por innumerables figuras políticas e intelectuales, además de por testigos anónimos, desde la Independencia de México hasta mediados del siglo XX.

Coloquio Internacional Miradas mexicanas sobre Francia y Estados Unidos (1821-1950)

Instituto de Investigaciones Dr. José María Luis Mora,

3, 4,  5 de junio de 2019, Ciudad de México

Lunes 3 de junio

Inauguración – 9.30 – 10.00 h

  1. Los albores de la República 10:00 12:00 h Auditorio Moderador: Ana Rosa Suárez

José Manzo, un poblano en París en busca de la modernidad artística y tecnológica (1825- 1826), Montserrat Gali Boadella, Instituto de Ciencias Sociales y Humanidades, UAP

Dos viajeros mexicanos en Francia: Lorenzo de Zavala y Joaquín Moreno abren la embajada de México en Francia, Antonio Nájera Irigoyen, Instituto Mora

Lorenzo de Zavala: observaciones de un destierro anticipado en su Viaje por los Estados Unidos. Felipe Zamora Bello, Instituto de Investigaciones Históricas, UMSH

De una Francia a otra, una perspectiva desde México, Irina Susana Valladares García, Universidad París VIII

  1. La República frente a Estados Unidos 12: 00 14: 00 h Auditorio Moderador: Gerardo Gurza

Del boulevard imaginario a la penitenciaría. Manuel Payno en Francia y Estados Unidos, José de Jesús Arenas Ruiz, Universidad Autónoma Metropolitana, Unidad Iztapalapa

Los estadunidenses ante la mirada mexicana. Diarios y memorias durante la guerra del 47,

Eliud Santiago Aparicio, Universidad Autónoma Metropolitana, Iztapalapa

“He dejado correr mi pluma con cierta naturalidad porque sólo escribo para mis amigos”. Luis de la Rosa Oteiza y su viaje a Estados Unidos. Viajar en tiempos difíciles, Laura Suárez de la Torre, Instituto Mora

Comanches, apaches y fronterizos mexicanos. Una mirada a dos naciones originarias americanas desde el sur de la línea divisoria (1848-1872), Marcela Terrazas y Basante, Instituto de Investigaciones Históricas, UNAM

 

  1. Francia a la vista –16. 00 18.00 h Auditorio Moderador: Guadalupe Villa

De tópicos y caricaturas: el mundo al revés y la intervención francesa, Mitin Amairani Castellanos Méndez, Universidad Autónoma Benito Juárez de Oaxaca

La salvación viene de Francia: los problemas mexicanos desde la visión de un monarquista en la corte de Las Tullerías, 1857-1896”, Víctor Alberto Villavicencio Navarro, Instituto Tecnológico Autónomo de México

París en el horizonte: René Masson y Le Trait d’Union. Una mirada desde México hacia la Comuna de París, Samuel Iván García Bahena, Facultad de Filosofía y Letras, UNAM

Al fin el boulevard triunfa y me distrae”: la Francia de Federico Gamboa, de regreso a México (1893), Luz América Viveros, Instituto de Investigaciones Filológicas, UNAM

Martes 4 de junio

  1. París como objetivo –10. 00 12.00 h Auditorio Moderador: Héctor Zarauz

De Nueva York a París. La mirada de Ignacio Martínez Elizondo, flaner mexicano, Rosa María Talavera Aldana, Escuela Nacional Preparatoria, UNAM

“Desde París”, crónicas de viaje de Carlos Díaz Dufoo en El Imparcial, Ana María Romero Valle, Instituto de Investigaciones Bibliográficas, UNAM

“París a París torna con ruido de colmena”. Amado Nervo en la exposición de 1900, Vicente Quirarte, Instituto de Investigaciones Filológicas, UNAM

“Ser mexicano y estar en París: las experiencias de Jesús Galindo y Villa, Justo Sierra y Amado Nervo”, Leonor García Millé, Facultad de Filosofía y Letras, UNAM

  1. Estados Unidos como modelo 12.00 14.00 h Auditorio Moderador: Carmen Collado

Matías Romero y Estados Unidos en la encrucijada de las guerras paralelas. Imágenes, diplomacia y modelos políticos, 1859-1867, Paolo Riguzzi, El Colegio de México

Ignacio Ramírez, una perspectiva crítica y positivista-liberal sobre California y su comercio, Francisco Miguel Ortiz Delgado, Universidad Autónoma Metropolitana, Unidad Iztapalapa

El viaje al futuro, un mexicano en Filadelfia, 1875, David García González, Universidad Autónoma Metropolitana, Unidad Iztapalapa

El viaje a la modernidad: la Prensa Asociada en Estados Unidos, 1885, Ana Rosa Suárez, Instituto Mora

 

  1. Lecturas sobre Francia y Estados Unidos  16.30- 30 18.00 h. Sala Nicole Giron Moderador: Graciela de Garay

Varsovia-México-Nueva York-París. Itinerario de un liberal mexicano nacido en tierra eslava, Francisco Rodolfo Mercado Noyola, Instituto de Investigaciones Bibliográficas, UNAM

Lectura de “Sobre el hemisferio norte, once mil leguas, impresiones de viaje por Francisco Bulnes”, Guadalupe Villa, Instituto Mora

El país del porvenir y el país del progreso, en la “Guía para el viajero” de Adalberto de Cardona, Luz Carregha Lamadrid, El Colegio de San Luis

Los pasos de Nervo y Tablada por la Belle Époque, Miguel Ángel Castro, Facultad de Filosofía y Letras, UNAM

Miércoles 5 de junio

  1. El otro en el arte –10. 00 12.00 h Auditorio Moderador: Isabelle Tauzin-Castellanos

El vecino país del norte a través de la mirada de un pintor decimonónico, Esther Pérez Salas, Instituto Mora

Adolfo Best Maugard: apropiaciones y digestiones de la educación y la creación artística francesa y americana en México, Élodie Vaudry, Instituto de Investigaciones Estéticas, UNAM

Huellas de Francia en la arquitectura mexicana de Mario Pani (1911-1993), Graciela de Garay, Instituto Mora

Moro: tan lejos del surrealismo, tan cerca de México, Carlos Estela Villela, Universidad Bordeaux III

  1. Viajeras en el Viejo Mundo 12. 00h 13.30 h Auditorio Moderador: Efrén Ortiz Domínguez

Concepción Lombardo de Miramón, ¿viajera?, Diana Asela Franco Becerra, Facultad de Estudios Superiores, Acatlán

Antonieta en Burdeos. Último diario, Margarita Pierini, Departamento de Ciencias Sociales, Universidad Nacional de Quilmes

Testimonio sobre Francia de Paula Amor desde el Porfiriato y huellas en Elena Poniatowska: trascendencia de “No Me Olvides”, Isabelle Tauzin-Castellanos, Universidad Bordeaux III

  1. Estudiantes y trabajadores mexicanos en Estados Unidos – 15.30 h 17.30 h Auditorio Moderador: Itzel Toledo García

El encanto de la modernidad. La impresión de un joven aristócrata mexicano que estudió en Estados Unidos 1919-1925, Julio César Farías Reyes, Facultad de Filosofía y Letras, UNAM

“But New York without you is a very diferent thing”: países, sentimientos y lenguas en las cartas de Mario Valencia a Guadalupe Nieto, Daniel Barragán, Estudios Mesoamericanos y Mexicanos, UAG

“Esta oleada de prosperidad”: narrativas sobre Estados Unidos en la experiencia de trabajadores agrícolas temporales, Diana Irina Córdoba Ramírez, Escuela Nacional Preparatoria, UNAM

Educar para modernizar la agricultura: Experiencias de mexicanos becados por la Fundación Rockefeller en Estados Unidos, 1949-1950, Diana Alejandra Méndez Rojas, Instituto Mora

  1. Francia en la imaginación 17;30 h 19.00 h – Auditorio Moderador: Diana Irina Córdoba Montoya

La República de Weimar y la Tercera República Francesa en los ojos de Plutarco Elías Calles, 1924, Itzel Toledo García, Instituto de Investigaciones Históricas, UNAM

Francia y el cine mexicano durante la segunda guerra mundial. Un ritual sacrificial en la pantalla en aras del panamericanismo pro-estadunidense, Francisco Peredo Castro, Facultad de Ciencias Políticas y Sociales, UNAM

Destello de un París en la memoria (1947-1951), Hugo Fauzi Alfaro Andonie, Instituto Mora

L’émigration en Amérique latine : regards croisés, histoire locale et histoire globale

L’émigration vers l’Amérique espagnole a été importante dans tout au long du XIXe siècle, tantôt pour raisons politiques (exils napoléonien et républicain) tantôt pour des raisons économiques en particulier au départ du grand Sud-Ouest et du Pays Basque.  Le séminaire interdisciplinaire « L’émigration en Amérique latine : regards croisés, histoire locale  et histoire globale », coordonnée par Isabelle Tauzin-Castellanos (professeure, Ameriber EA3656, UBM) est destiné au public de l’Ecole Doctorale Bordeaux Montaigne et ouvert aux masterants et aux chercheurs extérieurs.  Ce rendez-vous scientifique prévu vendredi 18 janvier 2019 réunira à la Maison de la Recherche de l’Université Bordeaux Montaigne historiens et hispanistes travaillant sur des supports différents (textes et images). Il s’agira de présenter un état des travaux connectés au programme quinquennal du groupe de Recherches Américanistes du laboratoire interdisciplinaire hispaniste et latino-américaniste Ameriber sur l’émigration et le regard projeté vers l’Autre, à la fois dans une approche nationale et régionale, correspondant au projet Emila « Ecritures Migrantes latino-américaines : histoires et traces de/en Nouvelle-Aquitaine »,  soutenu par la Région Nouvelle-Aquitaine (2019-2021).

Programme

Vendredi 18 janvier 2019 10 :00 -16 : 30

Maison de la Recherche – salle des conférences

 Séminaire Interdisciplinaire proposé à l’Ecole Doctorale  Montaigne Humanités

10 :00 -12 : 30

Patrick Puigmal (professeur, Université des Lacs, Osorno Chili):  Les soldats napoléoniens dans les armées d’indépendance sur le continent sud-américain.

Javier Pérez Siller (professeur, Université de Puebla, Mexique): La présence française au Mexique au XIXe siècle

Isabelle Tauzin-Castellanos  (professeure Institut Universitaire de France, Université Bordeaux Montaigne): Reconstruction de parcours migratoires en Amérique du sud: la famille Courret. 

Carlos Estela (masterant, Université  Bordeaux-Montaigne) : La société en verre. Eugène Courret et la construction de l`iconographie    péruvienne à la fin du XIXe siècle

14 :00 – 16 :30 

Bernard Lavallé (professeur émérite, Université Paris Sorbonne Nouvelle)  :   L’émigration pyrénéenne à Cuba

Beñat Çuburu (doctorant, Université Bordeaux Montaigne – Université Pays Basque):  Activités manufacturières et précurseurs d’une tradition migratoire dans la commune basque d’Hasparren (XVIIIe-XXe siècles)

Ronald Soto Quiros (maître de conférences, Université de Bordeaux): Le parcours migratoire d’Amon Fasileau Duplantier : de Bordeaux au Costa Rica

Diego Joaquin Braquet (masterant, Université  Bordeaux-Montaigne) : Théâtre dans le vide. Analyse d’un article d’Alfred Ebelot.

 

Compte rendu du Congrès International des Péruvianistes Bordeaux, novembre 2018

Le 9e Congrès International des Péruvianistes s’est déroulé à l’Université Bordeaux Montaigne et à la Maison des Suds (CNRS) les mercredi 21, jeudi 22 et vendredi 23 novembre 2018, sur le domaine universitaire de Pessac. Le Congrès a été inauguré par   M. Alvaro de Soto, Ambassadeur du Pérou en France et Mme Hélène Velasco, Présidente de l’Université Bordeaux Montaigne. Cette manifestation scientifique après le 8e Congrès Péruvianiste à l’Université d’Ottawa en mars 2017 s’inscrit dans un cycle d’activités de grand prestige entre la France et le Pérou jusqu’à la célébration duBicentenaire de l’Indépendance en juillet 2021.

Le  congrès de l’Association Internationale des Péruvianistes née aux États-Unis de l’initiative du professeur José Antonio Mazzotti (Tufts University) voilà vingt ans, a eu à Bordeaux  une double orientation coloniale et contemporaine. Il a été rendu possible dans le cadre du projet  du professeur Isabelle Tauzin-Castellanos, primé par l’Institut Universitaire de France en 2016.  José Antonio Mazzotti a rappelé en introduction l’émigration qu’avait connue le Pérou dans les années 80-90 du fait du conflit interne et de la crise économique conduisant à l’exil nombre de ses compatriotes.

Le 9e Congrès International des Péruvianistes a été un hommage au professeur Bernard Lavallé, historien et hispaniste à l’université de Bordeaux 3, qui fut directeur de la Maison des Pays Ibériques, reconnu internationalement pour ses travaux sur le Pérou, l’Amérique coloniale et l’histoire de l’émigration aquitaine. L’autre axe fédérateur du 9e Congrès a été la relecture de l’œuvre de Manuel Gonzalez Prada, à l’occasion du centenaire de la mort du penseur, poète et directeur de la Bibliothèque Nationale du Pérou qui séjourna à Bordeaux de 1895 à 1898. La pensée de Manuel Gonzalez Prada a eu des répercussions dans tout le continent latino-américain.

Le congrès péruvianiste de Bordeaux a été caractérisé par une dimension interdisciplinaire forte avec des communications présentées en français ou en espagnol dans différents domaines des sciences humaines et sociales, en histoire, ethnologie, sociologie, philosophie, sciences politiques, littérature,  histoire de l’art. La communauté franco-péruvienne et latino-américaine de Bordeaux a été associée à l’événement grâce au rayonnement de l’association Bordeaux Lima/Maison du Pérou.

Les principaux partenaires institutionnels ont été  l’Ambassade de France au Pérou, l’Ambassade du Pérou en France, la région Nouvelle Aquitaine, Bordeaux Métropole, l’Institut Cervantès de Bordeaux, l’Institut des Amériques et l’équipe d’accueil AMERIBER de Bordeaux Montaigne.

Outre les participants venus de tout l’hexagone, 74 conférenciers sont intervenus au cours des trois journées, dont 47 étrangers (Pérou, Chili, Argentine, Équateur, Etats-Unis, Canada, Espagne, Italie, Allemagne, Roumanie, Suisse…) et 27 universitaires issus d’établissements français (Bordeaux, Toulouse, Paris, Nanterre…).  

Plusieurs manifestations culturelles ont renforcé le succès du congrès. L’exposition de photographies « Mémoire du Pérou (1890-1950) » a été pour la première fois présentée en France du 21 au 30 novembre à l’Espace Saint-Rémi, du fait d’un partenariat associant l’ambassade du Pérou, grâce à M. Carlos Amézaga, conseiller culturel de l’ambassade du Pérou,  la Direction des Affaires Internationales de la Mairie de Bordeaux, M. Olivier Ramadour, l’Association Maison du Pérou, présidée par M. Juan Vilches, Consul du Pérou à Bordeaux, projet présenté par l’universitaire spécialiste du Pérou, Mme Isabelle Tauzin-Castellanos, à l’automne 2017 aux différents partenaires.

Après le vernissage qui a rassemblé environ deux cents personnes en présence de l’ambassadeur du Pérou, M. De Soto, mercredi 21 novembre, les participants ont assisté à la projection du film Garcilaso de la Vega, l’Inca, une première en France,  à l’Institut Cervantès de Bordeaux. Ce même institut culturel dirigé par Mme Luisa Castro a accueilli le lendemain une table ronde de littérature sur la Génération 2000, avec les écrivains péruviens Santiago Roncagliolo et Grecia Cáceres.

La clôture du congrès a pris la forme d’un concert du groupe Perú Inka, qui a enflammé le public, dans l’amphi 700 de l’Université Bordeaux Montaigne. Rendez-vous a été pris pour de futures manifestations scientifiques  à l’occasion des projets sur le Bicentenaire de l’Indépendance du Pérou. Les conférenciers ont été invités à envoyer leurs contributions sous forme d’articles scientifiques soumis à l’aveugle pour une publication par les éditeurs de la Revista de Crítica Literaria Latinoamericana, qui ont présenté les actes du congrès d’Ottawa le 23 novembre 2018 à Bordeaux. 

Liens  vers les vidéos de l’université Bordeaux Montaigne

Enlaces hacia las videos del IX Congreso Internacional de Peruanistas – Noviembre 2018

Inauguration du IXe Congrès International des Péruvianistes, Bordeaux 21 novembre 2018

Conférence plénière sur Manuel Gonzalez Prada 

Hommage à Bernard Lavallé (Université Paris Sorbonne Nouvelle) – Isabelle Tauzin-Castellanos (Université Bordeaux Montaigne)

Présentation d’ouvrage/Presentación de libro : José Antonio Mazzotti (AIP – Tufts University) – Marcel Velazquez (Universidad Nacional Mayor de San Marcos)- Mabel Moraña (Washington University in St. Louis)

Entre incas et pishtacos : études sur la littérature et la culture du Pérou

Présentation des Actes du 8e Congrès International des Péruvianistes d’Ottawa 2017 vendredi 23 novembre 2018

José Carlos Vilcapoma (Universidad Agraria de La Molina), José Antonio Mazzotti (Tufts University),

Table ronde – Mesa redonda: Le Bicentenaire en projet, 2018-2021/ Proyecto para el Bicentenario 2018-2021.

Bernard Lavallé (Université Paris Sorbonne Nouvelle),  Christian Fernandez (Louisiana State University), Francisco Quiroz Chueca (UNMSM),  Carlos Garcia Bedoya Maguiña (UNMSM),  José Carlos Mazzotti (Tufts University),  Isabelle Tauzin (Université Bordeaux Montaigne, Institut Universitarie de France)

 

Miradas mexicanas sobre Francia y Estados Unidos (1821-1950)

¿Qué revelan sobre Ellos y Nosotros los epistolarios, diarios y otros documentos olvidados? Coloquio internacional México, Insti

tuto Mora, 3-5 de junio 2019.

Programa-Coloquio.pdf

El Instituto Mora y la Université Bordeaux Montaigne invitan los días 3, 4 y 5 de junio del 2019 a invertir la mirada para tratar de la Coloquio InstitutoMoraUniversiteBordeauxMontaignevisión compartida por viajeros mexicanos sobre el otro mundo, Francia y Estados Unidos, países visitados por innumerables figuras políticas e intelectuales, además de por testigos anónimos, desde la Independencia de México hasta mediados del siglo XX. Se tratará de descifrar aquellos testimonios mexicanos de naturaleza privada e íntima (epistolarios, memorias, diarios…) sin excluir las crónicas y documentos publicados en la prensa sobre los mundos francés y estadounidense entre 1821 y 1950.

 ¿Cómo transcribieron su visión del Otro, francés o estadounidense, aquellos viajeros, turistas cosmopolitas, exiliados políticos, artistas en ciernes,  diplomáticos …, entre los cuales puede incluirse  a Melchor Ocampo, José María Luis Mora, Ignacio M. Altamirano, Manuel Payno, José Juan Tablada y para el siglo XX a muchos otros más?

La Francia que visitan o en la que se instalan: ¿ya es el paraíso de la gastronomía? ¿el templo de las fragancias?, ¿el  centro del arte y la cultura?, o ¿son éstos tópicos construidos en distintos momentos? ¿Qué escriben los viajeros mexicanos sobre las prácticas religiosas y educativas, las tradiciones y usos ajenos que observan en los Estados Unidos y en Francia, la admirable modernidad? ¿Qué memorizan sobre las vivencias femeninas y las rutinas callejeras? ¿Qué les llama la atención hasta llegar a apuntar alguna huella en forma escrita o iconográfica?

El proyecto del Coloquio “Miradas mexicanas…” no es exaltar realidades alejadas de México sino descifrar las memorias, diarios y epistolarios orientando la lectura desde lo foráneo hacia la realidad nacional a partir del testimonio de las vivencias en el exterior con  las que a lo largo de los siglos XIX y XX, los grupos políticos y económicos dominantes han querido identificarse.

El evento es convocado por el Instituto Mora y la Université Bordeaux Montaigne desde el 15 de septiembre de este año, a fin de reunir a los académicos  interesados por la historia social y cultural contemporánea con motivo del Coloquio internacional: “Miradas mexicanas sobre Francia y Estados Unidos (1821-1950): ¿Qué revelan sobre Ellos y Nosotros los epistolarios, diarios y otros documentos olvidados?”, previsto los días lunes 3 y martes 4 de junio de 2019.

Los interesados enviarán sus propuestas con el título, un resumen del contenido  y y otro curricular a ambas coordinadoras:

Dra. Ana Rosa Suárez Argüello, Instituo Mora:

Dra. Isabelle Tauzin, Université Bordeaux Montaigne:

Ejes de las propuestas:

Epistolarios, diarios, crónicas, viajes, migraciones, exilios, transferencias culturales, independencia, porfiriato, revolución mexicana, cardenismo, vida cotidiana, mentalidades, representaciones, interculturalidad.

IX Congrès International des Péruvianistes

Mercredi 21, jeudi 22 et vendredi 23 novembre :  9e Congrès International des Péruvianistes à l’Université Bordeaux Montaigne, Equipe d’Accueil AMERIBER.

Coordination: Isabelle Tauzin-Castellanos

ProgrammeCongres-REV5

 Hommage à Bernard Lavallé. Centenaire de Manuel Gonzalez Prada. Site dédié : peruanista.org

Plus de 80 communications, conférences plénières et manifestations culturelles sur le Pérou colonial et républicain pendant 3 jours : José  Antonio Mazzotti (Etats-Unis), Carlos Contreras (Pérou), José de la Puente (Pérou), Hugo Pereyra Plasencia (Pérou), Ascension Martinez Riaza (Espagne), Roberto Reyes (Pérou), Rafael Sagredo Baeza (Chili),  Francisco Quiroz Chueca (Pérou), Carlos Garcia Bedoya (Pérou), Mabel Moraña (Etats-Unis), Christian Fernandez (Etats-Unis) … : histoire, histoire de l’art, littérature, ethnologie, sociologie et sciences politiques en débat.

Manifestations culturelles tout public avec des partenaires institutionnels:

  • Exposition photographique Mémoire du Pérou 1890-1950, à l’Espace Saint-Rémi
  • Cinéma :  Première du film L’inca Garcilaso de la Vega, le métis (en espagnol), à l’Institut Cervantès
  • Littérature :  Table ronde avec Santiago Roncagliolo et Grecia Caceres, à l’Institut Cervantès et avec E. Gonzalez Viaña à l’université Bordeaux Montaigne
  • Musique  Groupe Peru Inca à l’université Bordeaux Montaigne, en clôture le 23 novembre.

Histoire de l’Amazonie – Orientes diferentes – Siglos XVIII-XX

Agrégation  d’espagnol et civilisation latino-américaine contemporaine

Orientes diferentesSiglos XVIII-XX.

 Samedi 7 avril, Paris, Cité Universitaire – Colegio de España –  10:00-17:00.   (RER B- Cité Universitaire). Les approches historiques et anthropologiques  proposées seront faites à partir de documents originaux sur l’Amazonie. Les comptes rendus sont en ligne .

10 :00 – 12 :30

Bernard Lavallé, professeur émérite Paris Sorbonne Nouvelle: L’Inca, la Croix et la Forêt: Juan Santos Atahualpa (1742-1756)

Jean-Pierre Chaumeil, anthropologue CNRS, Paris : El bosque ilustrado. L’utilisation de la photographie dans la représentation de l’Amazonie (XIX-XX)

Catherine Heymann, professeure Université Paris Nanterre:   “L’archivo historico de Bendayan” et la reprise de la série  de la Real Expedición Botánica del Nuevo Reino de Granada

Compte rendu- Joy Paillocher

14:00 – 17:00

Pascal Riviale,  Archives Nationales de France: Les débuts de la colonisation de la vallée de Chanchamayo et le témoignage de Théodore Ber

Isabelle Tauzin, professeure Université Bordeaux Montaigne :  Antonio Raimondi et José Torres Lara : deux témoignages  directs sur l’Amazonie péruviennne (1862-1898)

Françoise Martinez, professeure Université Paris 8:  L’Oriente bolivien au début du XXe siècle : périphérie oubliée du territoire national ou nouvel allié du projet oligarchique ?

 Alvar De La Llosa, professeur Université de Lyon II:  Orients péruvien et bolivien : entre frontières internes et frontières internationales

Compte rendu-Marthe Czerbakoff

Organisation de la journée : Isabelle Tauzin-Castellanos – Projet Institut Universitaire de France, Université Bordeaux Montaigne – UFR Langues et Civilisations – Equipe d’Accueil EA3656 Ameriber.

 

Péruviens et Français entre la Rebellion de Tacna et la Grande Guerre : qu’apportent les témoignages bilatéraux ?

Independencia del Peru y Francia
Colloque Independance du Pérou et diplomatie française

Colloque international  accueillie par la Bibliothèque Nationale du Pérou  –  Jeudi 9 novembre à partir de 9h.

Actualidad del evento  en el sitio web de la Biblioteca Nacional

Programme – Programa

Le mouvement de récupération de l’histoire des luttes d’indépendance du Pérou a permis d’analyser récemment l’importance d’ événements définis comme des révoltes et des conspirations. C’est dans cette démarche interprétative que se situe le colloque international organisé dans le cadre du projet IUF « Ecritures migrantes et représentations réciproques France/Amérique latine » porté par Isabelle Tauzin-Castellanos, afin de proposer une mise  en perspective de l’histoire du Pérou et de  l’histoire européenne,  en revenant sur le rôle des héros de l’Indépendance et sur l’invisibilité de nombreux patriotes issus du peuple. La présence de la France dans le Pacifique Sud au XVIIIe siècle et la participation des émissaires napoléoniens seront les premières thématiques développées au cours de la rencontre scientifique.

Devenus commerçants, agriculteurs ou propriétaires de mines, les émigrés français ont soutenu la Confédération Péruano-bolivienne. La défaite du président Santa Cruz a entraîné le retour en France du plus grand nombre. Peu après, les propriétés fertilisantes du guano ayant été attestées par des chimistes anglais, ce fut la naissance d’une activité économique lucrative pour les migrants qui étaient restés. Le Pérou présidée par le général Ramón Castilla redevenait le mythique Eldorado. C’est dans ce contexte qu’Auguste Dreyfus, recruté comme modeste employé, connut une ascension fulgurante grâce au monopole sur les nitrates accordé par le ministre des Finances, Nicolas de Piérola.

Les progrès des moyens de transport parallèlement ont augmenté les déplacements entre l’Europe et l’Amérique. La colonie péruvienne en France et la colonie française au Pérou ont échangé leurs expériences de l’extranéité, en marge de la réalité vécue par l’immense majorité des deux populations, autrement dit l’exploitation indienne et la misère des paysans et mineurs français.

La guerre du Pacifique a été un cataclysme  pour le Pérou. Après 1883, la tâche laborieuse de la reconstruction a coïncidé avec la renaissance de la vie artistique. Le séjour de l’actrice Sarah Bernhardt a signifié la réinsertion  du Pérou dans les circuits internationaux de la culture.

La République Aristocratique — dénomination flatteuse qui révèle une part de subjectivité dans la construction historique — vit le renforcement de la coopération française avec l’arrivée de la Mission Clément requise pour moderniser l’armée péruvienne à l’aube du XXe siècle.

Cependant, les témoignages bilatéraux  des Français sur la société péruvienne et des Péruviens sur la société française s’avèrent des sources de recherche difficilement accessibles du fait des difficultés propres à l’exercice de la traduction dans l’autre langue, et du fait de la dissémination des documents publics ou privés. Malgré ces obstacles, le colloque international d’histoire de la guerre d’indépendance à la guerre européenne permettra de rapprocher deux approches nationales et sera une étape singulière dans la construction de l’histoire du Bicentenaire du Pérou.

Partenariats : Université Bordeaux Montaigne- Institut Universitaire de France – Délégation à la coopération régionale française  Amérique du Sud.  Ambassade de France au Pérou- 

 

 

Congrès international des péruvianistes

Appel à communication ouvert jusqu’au 15 novembre 2017

Le neuvième Congrès International des Péruvianistes aura lieu les 21, 22 et 23 novembre 2018 à l’Université  Bordeaux Montaigne dans le cadre des activités de l’Equipe d’Accueil AMERIBER EA 3656 (appel en ligne sur le site web).

Les congrès précédents ont eu lieu à l’université d’Ottawa (2017), Poitiers (2015), Georgetown (2013), Tufts (2011), Santiago du Chili (2009), Nagoya (2005), Séville (2004), le premier congrès en 1999 à l’université de Harvard.

Le  congrès de Bordeaux  aura une double orientation: Pérou colonial et Pérou républicain. D’une part, ce sera un hommage au péruvianiste Bernard Lavallé, professeur durant plus de vingt-cinq ans à l’université de Bordeaux 3, puis à l’université de Paris Sorbonne Nouvelle. L’autre axe fédérateur du neuvième Congrès sera l’œuvre de Manuel Gonzalez Prada, à l’occasion du centenaire de la mort de l’idéologue et poète survenue à Lima en 1918,  lorsqu’il était directeur de la Bibliothèque Nationale du Pérou, Gonzalez Prada étant d’une stature historique comparable à Victor Hugo pour sa production .

La manifestation de Bordeaux s’inscrira dans un cycle de manifestations et d’expositions avec la Bibliothèque Nationale du Pérou et l’Académie Péruvienne.

América Central: migraciones y migrantes (siglo XIX-XX)

Colloque international: Migrations et émigrants en Amérique centrale (XIXe-XXe siècle). Programme PDF
Coordination : Ronald Soto-Quiros (maître de conférences de l’Université de Bordeaux, Ameriber).

Atelier 1 : Histoire et migrants : en Amérique centrale/d’Amérique centrale

Atelier 2 : Mémoires des migrations : de l’Europe et de l’Asie en Amérique centrale

Atelier 3 : Migrations historiques en Amérique centrale : identités et représentations

Atelier 4 : Migrations en Amérique centrale : d’hier à aujourd’hui

Conférence plénière : Carlos SANDOVAL GARCÍA,

« Casa en tierra ajena » Ivania Villalobos Vindas/Carlos Sandoval García (CONARE/UCR/UNED)

Atelier 5 : Migrations contemporaines : développement et politiques migratoires en Amérique centrale

Atelier 6 : Centraméricains au Mexique : géographies, flux et stratégies migratoires

Atelier 7 : Migrants centraméricains : violence et droits de l’homme

Atelier 8 : Le migrant centraméricain et les Etats-Unis : du rêve à la réalité

Atelier 9 : Autour de la migration en Amérique centrale : enjeux de la fiction

Conférence de clôture : Daniel QUIRÓS, Ecrivant – Lafayette College, Easton, Pennsylvanie, États-Unis

>> Ficción desde la academia : Costa Rica en el marco global y las migraciones.